L’usine de teillage de lin du Stang (Plougoulm – Saint-Pol-de-Léon)

C’est au Stang que mes arrière grands parents maternels Yves Gillet et Marie-Louise Rioualec se sont rencontrés. Voilà l’occasion de découvrir ce hameau dominé par son usine de teillage de lin…

Une histoire liée au textile

Le quartier du Stang, non loin du manoir de Kermorus et de la plateforme SICA qui a fait couler tant d’encre ces dernières années, se trouve en contrebas de la route de Saint-Pol-de-Léon à Lesneven. Une rivière, l’Horn, traverse le hameau et le partage entre les communes de Plougoulm à l’ouest et Saint-Pol à l’est. Du XVe au XVIe siècle, un manoir y a abrité la famille de L’Estang[1] qui blasonnait D’azur à deux carpes d’argent en fasce[2]. Un manoir est encore visible sur le cadastre napoléonien ; il s’agit vraisemblablement du manoir du XVIe siècle, qui fut détruit après 1850[3].

Il semble que ce soit vers 1852[4] que Sylvestre Marie Hippolyte Macé créa une usine de teillage de lin au Stang[5]. Ce n’est pas ici le lieu de retracer la très riche histoire de la production textile en Léon[6], mais cette industrie a perduré jusqu’en plein XXe siècle. La légende raconte que l’art du tissage du lin naquit au Château de Kerjean, où la vertueuse Françoise de Quélen avait enfermé trois des prétendants envoyés de Paris par son époux pour s’assurer de sa fidélité ; pour tromper leur ennui et gagner leur pitance, les trois nobliaux auraient imaginé des procédés textiles qui firent la fortune de la région.

On procédait au teillage après le rouissage des fibres de lin. L’opération consistait en un broyage qui brisait la partie ligneuse du lin entre des mâchoires en bois qui laissaient la fibre intacte, puis un teillage qui isolait la fibre ; celle-ci peignée donnait la filasse prête à être transformée en fil[7]. Les grandes quantités d’eau nécessaires étaient fournies par l’Horn. Le moulin du Stang traitait le lin provenant notamment de Cléder, Plouénan, Plouvorn, Plougourvest et Plouzévédé[8] pour l’exporter en Amérique du sud.

L’usine passa ensuite à la famille Pochard, mais la concurrence du lin anglais conduisit à la faillite. Le complexe ferma en 1952[9].

Un complexe industriel

1. route de St-Pol à Lesneven (en pointillés le tracé ancien) 2. l'Horn 3. ancienne retenue 4. emplacement du manoir 5. logement des ouvriers 6. moulin/usine 7. propriété du directeur 8. emplacement du café-épicerie Gillet/Rioualec

1. route de St-Pol à Lesneven (en pointillés le tracé ancien)
2. l’Horn
3. ancienne retenue
4. emplacement du manoir
5. logement des ouvriers
6. moulin/usine
7. propriété du directeur
8. emplacement du café-épicerie Gillet/Rioualec

Côté Saint-Pol-de-Léon, le moulin proprement dit occupe le centre du site. C’est un vaste bâtiment de pierres dont les nombreuses ouvertures sont en partie murées de nos jours. Il est construit à proximité immédiate de la rivière, avec laquelle il communique par un réseau de canaux équipé de petits bassins rappelant des écluses miniatures. Dominant l’usine, la maison du directeur trône dans un grand jardin arboré.

Côté Plougoulm, le logement des ouvriers consiste en l’alignement de moins d’une dizaine de maisonnettes en pierre, avec jardinet donnant sur la rivière. De l’autre côté de la route se voit l’emplacement d’une retenue d’eau aujourd’hui asséchée (une basse-cour a remplacé les poissons…).

Le quartier du Stang, dont les infrastructures industrielles sont encore parfaitement lisibles, mériterait d’être largement plus connu, et peut-être même exploité à des fins touristiques. Il n’y aurait pas trop de difficultés pour trouver une fonction au grand bâtiment du moulin désaffecté.

Le bâtiment principal

Le bâtiment principal

Cachée dans les arbres, la maison du directeur domine le site

Au second plan, cachée dans les arbres, la maison du directeur domine le site

Le logement des ouvriers

Le logement des ouvriers

[1] http://www.infobretagne.com/saint-pol-de-leon.htm

[2] http://www.infobretagne.com/plougoulm.htm

[3] http://www.gencom.org/France/Communes.aspx?ID=d409329049c14b7eba49a3bbf5ed21e6

[4] http://www.roscoff-quotidien.eu/

[5] http://www.geneanet.org/forum/?topic=454661.0

[6] On pourra par exemple se reporter à Martin J. et Pellerin Y., Du lin à la toile – La proto-industrie textile en Bretagne, PUR, coll. « Histoire », 2008

[7] http://www.roscoff-quotidien.eu/histoire-bulletin-paroissial-266.htm

[8] Ibid.

[9] http://www.geneanet.org/forum/?topic=454661.0

Publicités

Une réflexion sur “L’usine de teillage de lin du Stang (Plougoulm – Saint-Pol-de-Léon)

  1. Bonsoir,

    En cherchant un ancien cadastre de Saint Pol j’ai vu votre titre « l’usine à lin », j’ai cliqué, surprise, la photo est celle du mariage de mes grands-parents : Yves RIOUALEC, le frère de Marie-Louise et Marie PLEI BER, près du marié, sa mère, Hortense NEA, la 4ème est pour Astrid sa mère et pour mes cousines la soeur de la mariée. Je ne sais pas comment cette photo vous est parvenue, j’en ai do nné une copie à Astrid et à Henri Ghesquière, j’en possède l’original, le mariage a eu lieu le 17 décembre 1917, je pense qu’elle est prise place du petit Cloître.
    Comme vous je fais notre arbre généalogique, nous sommes au moins 3 à avoir remonté le couple RIOUALEC-NEA.

    A vous lire

    D. Rioualec-Maurice

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s